info
info

Archichaut
est le blog officiel
de la galerie café street art
L'artichaut

Visitez notre site

l'Artichaut

31/10/16 - Archistreet

Combo à l’affiche

Après vous avoir présenté les débuts de Combo Culture Kidnapper dans le Street Art, la galerie de l’Artichaut vous propose une approche plus récente de son univers, de ses voyages et de ses projets.

 

Combo Culture Kidnapper

En 2015, Coexist prend de l’ampleur, il se fait même tabasser mais réussi à concrétiser sa démarche avec une grande exposition à l’Institut du Monde Arabe début 2016. Il profite de l’évènement pour dévoiler une partie de son atelier.

Eté 2016, Combo réalise un tour d’Europe entre Copenhague, Londres, Gènes, Bruxelles, et Amsterdam. Son passage à Bruxelles à d’ailleurs fait pas mal de bruit, avec Tintin et le capitaine Haddock qui font leur coming out qui s’est d’ailleurs glissé dans le JT Belge.

Un autre projet, passé inaperçu dans les médias mais bien plus osé que ce pied de nez à la famille Hergé, c’est à Copenhague l’été dernier. Combo s’est introduit dans une base navale danoise, a dessiné un sourire sur le nez d’un sous-marin et l’a flanqué d’un tag « Don’t make wars make whales ». Bien vu l’artiste !

tintin haddock coming out combo street art galerie artichaut nantes archichaut blog

 

Combo : l'ADN

Contrairement à d’autres street artists, Combo ne cultive pas l’anonymat, au contraire, il n’hésite pas à se mettre en scène dans ses affiches. il fait aussi régulièrement partager en direct à ses fans Facebook ses campagnes d’encollages dans la rue.

Par exemple, le live de Bruxelles est intéressant, il expose son point de vue sur la liberté d’expression et la censure en réaction aux pénis qui sont apparus à Saint Gilles. Il donne aussi des astuces pour ceux qui seraient tentés par le street art.

Il fait même participer sa communauté comme pour  la rentrée 2015 où il l’a invité à finir les punchlines de sa campagne « Je déteste la rentrée » avec Riri Fifi et Loulou.

je deteste la rentree combo street art galerie artichaut nantes archichaut blog

 

 

Combo et la rue :

Il repousse les limites de sa démarche, car la rue lui permet de se challenger tous les jours. Elle l’oblige a être pertinent car pour coller ses affiches et provoquer les passants, il doit bien bosser son dessin et sa prose, pour ne pas se louper. Combo affectionne particulièrement les rues piétonnes, car les piétons ont besoin de temps pour prêter attention à ses affiches et dans ces espaces, les gens sont déjà spectateurs.

chacun ses bombes combo street art galerie artichaut nantes archichaut blog

On lui a demandé quels artistes il préférait : « Pleins, des tagueurs O’clock, Psychose, Jonone. Zeus pour le coté contemporain si je dois en citer car il y en a tellement. Des gars peu connus qui font pas de street art mais très doués, Prune Nourry, Mathieu Boucherit ou Magdalena Lamri ils ont un travail avec un message et un traité très fort et en plus ils sont au top niveau technique. »

 

What’s next Combo ?

« Je reviens de Bruxelles, je prépare plein de voyages, aux Etats Unis notamment, mais est ce que tout viendra a bout ? Sinon pendant que je te parle, je bosse sur l’affiche de médecins sans frontières, j’espère qu’elle se fera. Sinon je prépare des affiches sur les élections présidentielles, et aussi j’aurai un stand au YIA Art Fair qui fait partie du « OFF » de la Fiac. »

liberte egalite humanite combo street art galerie artichaut nantes archichaut blog

 

Nantaises, Nantais, ouvrez les yeux, il sera de passage à Nantes pour son exposition à la galerie de l’Artichaut avec le duo Noty Aroz. Vernissage samedi 19 novembre avec des dessins originaux des affiches qu’il colle dans la rue.

punchline combo street art galerie artichaut nantes archichaut blog

affiche coexist combo street art galerie artichaut nantes archichaut blog